Problèmes de vue en France : de nombreux patients privés de verres spéciaux

 

Plus de 60 000 personnes en France sont atteintes de ce que l’on appelle la très basse vision – des troubles oculaires importants constituant un véritable handicap au quotidien. Bien souvent, ces patients n’ont pas accès aux verres spéciaux dont ils ont besoin car les fabricants verriers partenaires de leur opticien ne les fabrique tout simplement pas.

En moyenne, un opticien se trouve face à une prescription hors-norme tous les six mois. Et refuser de répondre à ce besoin complexe, c’est refuser de devenir le référent optique incontournable pour tous les prescripteurs locaux, professionnels et particuliers.

Opticiens : comment répondre à certains troubles de la vision hors-norme ?

 

Axelens recherche, réalise et met en œuvre des solutions optiques complètes en partenariat avec des entreprises artisanales et industrielles de la plus grande qualité, basées en Europe.

L’offre Axelens couvre toutes les techniques et matériaux, tant minéraux qu’organiques : le surfaçage, le freeform, l’impression 3D (uniquement organique). Son haut niveau de spécialisation lui permet de soutenir efficacement les opticiens en permettant de fluidifier un ensemble de fonctions complexes, longues et emplies d’aléas.

L’objectif d’Axelens : accompagner les professionnels de la vision pour répondre favorablement à tous les porteurs, y compris défavorisés

 

Cédric Thiollet, fondateur d’Axelens, témoigne sur ses échanges avec des fabricants verriers : « Auprès des producteurs de verres sur-mesure, j’ai pu constater que des commandes étaient régulièrement annulées, faute de moyens (CMU & ressources personnelles comprises). Cela signifie que le patient entre chez un opticien car sa cécité devient un sérieux handicap au quotidien. Pourtant, il retourne chez lui sans avoir pu trouver de solution. Situation absurde et non-déontologique ? Oui. Commercialement tout à fait justifiée ? Oui ! »

« Et puis j’ai découvert la participation de Claude Simon, parmi de nombreux autres opticiens et optométristes, ainsi que les actions contre la cécité de VOSH dans les pays moins favorisés. Dans ces pays, la situation est bien pire encore, à commencer par l’absence de détection précise de la cécité, y compris dans la basse vision. Mais même dans un pays moins défavorisé comme la France, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour sensibiliser particuliers et professionnels sur les problématiques de la basse vision. »

Fortes prescriptions : prenez part à un projet solidaire !

 

Axelens a donc l’ambition d’apporter sa pierre à l’édifice via un projet solidaire mené en collaboration avec des opticiens et des fabricants verriers partenaires : financer un dossier de verre spéciaux par mois pour un porteur à la prescription hors-norme :

  • Les professionnels de la vision (opticiens, ophtalmologistes, optométristes…) soumettent des dossiers pour leurs patients et clients sur la page Facebook d’Axelens
  • Axelens recueille les demandes et les envoie à son réseau pour qu’il sélectionne le dossier du mois
  • L’opticien qui remporte le dossier offre la monture à son porteur
  • Le fabricant verrier partenaire fournit les verres spéciaux concernés
  • Axelens réalise un mini-reportage que chacun pourra valoriser librement sur ses plateformes et réseaux

Une très forte prescription optique constitue un réel handicap dans la vie de tous les jours. Une personne gratifiée de verres spéciaux se voit respectée. Elle accède à une nouvelle liberté, qui la met sur un pied d’égalité avec les voyants. Ce type de projet solidaire peut permettre à tous les professionnels de la vision de communiquer sur ces besoins complexes et de se positionner en tant que référent sur la question.

N’hésitez pas à nous communiquer vos dossiers par Facebook ainsi que vos suggestions en commentaire de l’article !

A vous lire,

Pin It on Pinterest

Share This